Archive

Tag Archives: Québec

Pauline Marois, chef du Parti souverainiste Québécois

QUÉBEC – Profitant de la journée de la femme pour présenter cinq candidats féminins en vue des prochaines élections provinciales québécoises, Pauline Marois, la chef souverainiste du Parti Québécois a pourfendu le premier ministre du Québec, Jean Charest et Stephen Harper, le premier ministre du Canada, en les accusant de faire «reculer» les femmes au Québec.

«Le chemin le plus porteur pour l’avancement professionnel des femmes est l’éducation. Or, avec cette hausse de 75% des frais de scolarité, le gouvernement Charest nuit aux femmes et à tous les jeunes du Québec», a-t-elle déclaré. «La plus grande menace de recul nous vient cependant d’Ottawa. Au Québec, nous multiplions les efforts pour faire avancer l’égalité. Le Canada, lui, nous tire vers l’arrière», d’ajouter Madame Marois. Qualifiant de «malheureuse et idiote» la décision du gouvernement conservateur d’abolir le registre des armes à feu, Madame Marois a insisté sur le fait que cette initiative heurtait de plein fouet les femmes.

Enfin, la Marois a rappelé qu’en 2004, le Canada se classait au septième rang selon l’indice d’inégalité entre les sexes établi par le forum économique mondial, mais qu’il a chuté au 25e rang en 2009.

Des pommes, des carottes, un peu de choux et quoi encore ?

Les 3,5 millions de cartes OPUS émises depuis avril 2008 viennent à échéance, conformément aux recommandations du fabricant.

JMD / http://jmdsystemics.wordpress.com/

Avis aux usagers du transport en commun des régions de Montréal et de Québec: votre carte Opus doit être obligatoirement remplacée. Son remplacement doit se faire à l’intérieur d’un délai de 90 jours précédant sa date d’expiration, sinon, elle sera désactivée.

Les détenteurs de cartes Opus de la région de Montréal pourront dès ce jeudi consulter le site Internet www.carteopus.info pour obtenir toute l’information. À Québec, la campagne d’information commencera à la mi-avril.

La carte Opus, qui aura quatre ans en avril prochain, a une date d’expiration qui est encodée dans la puce. Les 3,5 millions de cartes Opus émises depuis avril 2008 viennent donc à échéance prochainement. Elles pourront être remplacées gratuitement par une nouvelle carte à puce qui a suivi l’évolution de la technologie.

La carte Opus est validée plus de 1,2 million de fois par jour dans la grande région de Montréal.

Québec bonifie sa stratégie contre l'intimidation en milieu scolaire

QUÉBEC- Alors que le Québec sombre dans l’insignifiance collective, le premier ministre, Jean Charest, et la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, annoncent une série de mesures afin de contrer le problème de l’intimidation à l’école.

Un projet de loi en ce sens sera déposé à l’Assemblée nationale.

Programme de formation sur le civisme, notions de «cybercitoyenneté», campagne nationale d’information d’une durée de trois ans au montant annuel d’un million de dollars, cette somme venant s’ajouter aux 6 millions de dollars déjà prévus pour chacune des trois prochaines années dans le cadre du plan d’action gouvernemental, publicités diffusées à la télévision et sur Internet, recherche universitaire sur le phénomène de l’intimidation, autant de mesures prévues au programme.

Qu’en est-il d’un bon coup de pied au cul qui ne coûte rien?

Finalement, plutôt que d’inviter les parents et les éducateurs à faire leur job, le gouvernement les invite à signer une Déclaration d’engagement contre l’intimidation et la violence…

Et puis quoi encore!

La Chine dans notre assiette

(Shanghai) – Alors qu’en chine, pour des raisons de salubrité, on ne retrouve aucun aliment chinois sur les tablettes des supermarchés haut de gamme, le Québec importe quatre fois plus d’aliments de Chine qu’il y a 10 ans. Plus souvent qu’autrement, même nos filets de poisson, nos légumes et fruits surgelés, nos jus de pomme, proviennent de Chine. Le Québec importe également de l’ail, du gingembre, des pois mange-tout, des pois sucrés, des mandarines, des poires, des pomelos et des litchis. Autre secret bien gardé: les réseaux hôteliers et de restauration sont particulièrement friands d’aliments chinois.

Fait étonnant, les Chinois sont beaucoup mieux renseignés que nous sur ce qu’ils mangent et se gardent loin des produits qu’ils nous expédient. Les étiquettes en Chine doivent toutes préciser le pays d’origine, le nom et l’adresse du distributeur. Au Canada, seules les coordonnées de l’importateur ou du transformateur doivent figurer sur l’étiquette. Il y a cependant quelques exceptions, pour lesquelles la déclaration de la provenance est obligatoire. Ce sont notamment les produits laitiers, le miel, la viande, les œufs, les produits à base d’oeufs, les fruits et légumes transformés.

Une autre aberration, dans le cas des mélanges Style Asiatique et Yin Yang, on peut lire sur l’emballage qu’«Arctic Gardens récolte des légumes au Québec et en Ontario», sans préciser qu’une partie est importée! On est en train de changer cela. On va écrire “Emballé avec des produits domestiques et importés” et il n’y aura toujours aucune mention de la Chine.

Comme quoi l’absurdité ne tue pas.