Grèce: un plan de sauvetage de 237 milliards d’euros

Photo Reuters Le ministre grec de Finances Evangélos Vénizélos et le premier ministre Lucas Papademos.

BRUXELLES- La zone euro décide d’un nouveau plan de sauvetage 237 milliards d’euros pour la Grèce dans l’espoir de lui éviter la sortie de l’Union monétaire.

L’accord, intervenu au terme de plus de treize heures de tractations, après un premier programme de soutien en faveur de la Grèce au montant de 110 milliards d’euros décidé en mai 2010, prévoit un volet d’aide publique à hauteur de 130 milliards d’euros jusque fin 2014, alors qu’un second volet prévoit l’acceptation par les créanciers privés de la Grèce, d’une perte de 53,5% sur la valeur de leurs créances.

En échange, Athènes, plutôt que de se tourner immédiatement vers un plan de relance de la croissance économique, au prix de violentes manifestations dans la rue et de nouvelles turbulences politiques, accepte d’adopter et d’imposer un nouveau plan d’austérité prévoyant 3,3 milliards d’euros d’économies uniquement cette année.

Nombreux, tout comme moi doutent de la capacité du gouvernement actuel de la Grèce à réaliser les réformes nécessaires, pour se sortir de ce merdier où il s’est lui-même fourré et ce, d’autant que les élections législatives à venir viendront certainement brouiller les cartes.

La population a de plus en plus de mal à accepter les coupes budgétaires successives exigées par le gouvernement et ses créanciers.

La Grèce ne réussira pas  à mettre en œuvre l’austérité promise.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: