La cure d’austérité ne suffira pas à redresser l’économie grecque

Reconstruire un pays ne se fait pas du jour au lendemain

ATHÈNES- Au-delà du risque d’explosion sociale, sur le plan économique et financier le pays n’est pas encore sorti d’affaires.

En votant une cure d’austérité radicale à même de débloquer le deuxième plan d’aide de 130 milliards d’euros, couplé à une réduction de la dette publique de 100 milliards sur plus de 350 milliards, le pays évite seulement le pire.

Même avec une répudiation intégrale de la dette grecque, la situation ne sera pas tenable. Même avec des compteurs remis à zéro, avec un déficit public primaire estimé à 5 % à 6 % du PIB en 2011, le pays continuera fabriquer trop de dette.

Reconstruire un pays et le rendre plus compétitif ne se fait pas du jour au lendemain.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: