Les glaciers de l’Himalaya résistent au changement climatique

Himalaya

« Les pics les plus enneigés du monde, qui courent de l’Himalaya aux monts Tian, à la frontière entre la Chine et le Kirghizistan, n’ont pas perdu de glace au cours de la dernière décennie. »

Cette affirmation allant à l’encontre de tous les derniers rapports sur les effets du réchauffement climatique, est issue d’une étude publiée mercredi 8 février dans la revue Nature qui, tout en confirmant mes dires a tout de même provoqué la stupéfaction de la communauté scientifique.

Selon le rapport, dirigé par John Wahr, professeur à l’université du Colorado aux Etats-Unis, la fonte des glaciers de l’Himalaya et d’autres régions montagneuses d’Asie, soit 30 % des glaciers du monde, aurait été limitée à 4 milliards de tonnes par an entre 2003 et 2010, soit bien moins que les précédentes estimations qui tablaient sur 50 milliards de tonnes annuelles. Ainsi, les sommets asiatiques auraient bel et bien fondu mais la perte de glace aurait été largement compensée par de nouvelles chutes de neige, ensuite transformée en glace.

Si la question de la vitesse du recul des glaciers de l’Himalaya reste incertaine, la fonte des autres calottes glaciaires à travers le monde demeure une grave préoccupation.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: